bandeau tempete en beauce
logo tempete en beauce
L’association Tempête en Beauce a pour unique objectif d'empêcher la prolifération des éoliennes en Beauce. Elle est indépendante et apolitique. Elle est affiliée à la fédération nationale Vent de Colère et noue des contacts avec les autres associations oeuvrant pour la protection des sites et paysages du Loir et Cher ou de la Région Centre.  
               Adhérer à l'association                         Lire l'historique de l'association, de ses combats, de ses victoires.
temepete en beauce logo vent de colere
 
Tempête en Beauce a 3 zones de compétences. Cliquez sur la zone qui vous intéresse 
buton_beauce_ligerienne
bouton_beauce_oratorienne
bouton_zone_cravant
bouton_cartes
Mise à jour le 26/01/2016                              Contact : tempeteenbeauce@gmail.com

NouveauNouvelle République 25/01/2016         Mérois : les éoliennes refusées  
26/01/2016                                                             par la justice
          
Dans son édition du 25/01/2016 la Nouvelle République consacre un article au rejet par la Cour Administrative d'Appel de Nantes du recours de la société VSB, filiale du groupe allemand VSB Neuen Energien.

La décision du Tribunal Administratif d'Orléans comme celle du Préfet de la Région Centre sont confirmées : refus du permis de construire un parc de 11 éoliennes situées à moins de 1000 mètres des habitations, à proximité du château de Talcy et en plein Val de Loire, zone inscrite par l'UNESCO au patrimoine mondial de l'humanité

C'est une grande satisfaction pour tous ceux qui considèrent que la protection de la nature, la sauvegarde des paysages, la santé et la tranquillité des habitants sont plus importants que l'enrichissement de quelques uns aux frais des contribuables et des consommateurs.



            fioriture  fioriture
Tempête en Beauce
vous souhaite

une très belle et heureuse
année 2016
         
             
Que cette année vous apporte la santé, la réussite dans vos entreprises, le bonheur parmi vos proches...

...mais aussi et surtout
un monde sans éoliennes !

fioriture

La COP 21 semble avoir été l'occasion d'une véritable prise de conscience mondiale de la gravité du réchauffement climatique : plus que jamais la lutte contre les émissions de CO2 doit être la priorité.

 Or il est prouvé aujourd'hui que l'énergie éolienne est l'une des pires solutions pour réduire les émissions. 

abandoned_wind_farm_USA_Tehachapi-CaliforniaTEHACHAPI_dead_wind_turbinesUn article récent de la très sérieuse revue américaine Forbes donne la contribution des diverses sources d'électricité à la réduction des émissions de CO2 (chiffres pour les Etats-Unis en  millions de tonnes de CO2 évitées par an) : Nucléaire : 692 ; Hydraulique : 206 ; Eolien : 27 ; Géothermique : 13 ; Solaire : 0,5.
Quand on sait les dégats gigantesques causés par l'industrie éolienne aux Etats Unis, ce résultat est dérisoire.
 

Le cimetière d'éoliennes abandonnées de Tehachapi (Californie)
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Dans les pays comme la France, où l'essentiel de l'électricité sans émission de CO2 (nucléaire et hydraulique), c'est pire encore : les éoliennes augmentent les émissions de CO2 en obligeant à remettre en service des centrales thermiques très polluantes.

Rappelons aussi que l'Allemagne, championne de l'éolien, émet 7 fois plus de CO2 que la France pour produire 1 kWh. Cela en fait le pays le plus polluant d'Europe occidentale.

mise à jour
smiley gai
05/01/2016           Un magnifique cadeau de Noël
         pour notre association
          et pour tous les habitants
        de Beauce Ligérienne
                                
C'est en effet le 22/12/2015 que la Cour Administrative d'Appel de Nantes a rejeté le recours de la société VSB Energies Nouvelles (filiale du groupe allemand WSB Neue Energien), confirmant la décision du Préfet de Région et la décision du Tribunal Administratif d'Orléans. 

Après 5 années de lutte c'est une belle victoire pour les habitants de Beauce Ligérienne, mais aussi pour tous les défenseurs de la nature, des paysages et de la qualité de vie.

Rappelons les principales étapes de ce long combat :

  • le 18/12/2010 la société VSB dépose une demande de permis de construire pour un parc de 11 éoliennes sur les communes de La Chapelle Saint Martin et Villexanton. Cette demande est soutenue par les maires des 2 communes.
  • en janvier 2011 une pétition signée par l'immense majorité des habitants des 2 communes est adressée au préfet du Loir et Cher et au préfet de la Région Centre.
  • au printemps 2011 les conseils minicipaux de la plupart des communes avoisinantes s'opposent au projet qui ne leur apporterait que des nuisances
  • le 16/08/2012 le préfet de la Région Centre refuse la demande de permis de construire
  • le 04/03/2014 le Tribunal Administratif d'Orléans déboute la société VSB et confirme la décision du préfet de région
  • le 22/12/2015 la Cour Administrative d'Appel De Nantes déboute la société VSB et confirme les décisions du Tribunal Administratif et du préfet de Région.
Aujourd'hui le risque n'est pas totalement écarté puisque la société VSB dispose de 2 mois pour décider  de se porter ou non en cassation devant le Conseil d'Etat. Mais surtout il est toujours possible qu'un nouveau projet, différent de celui de 2010, soit présenté par VSB ou par un autre industriel.

Aujourd'hui nous pouvons donc nous réjouir, mais sans baisser la garde : restons vigilants !


Elections régionales 2015SPECIAL ELECTIONS REGIONALES

Dans peu de jours nous serons tous appelés à voter pour élire nos représentants dans les Conseils régionaux.

Compte tenu des compétences des Régions en matière de développement économique et d'aménagement du territoire, les futurs conseillers régionaux auront un rôle esssentiel à jouer dans le domaine de l'énergie éolienne

Afin de mieux connaître les positions de chaque candidat (*), le président de Tempête en Beauce leur a écrit
début novembre.
Nous publierons ici toutes les réponses reçues, afin d'informer le plus complètement possible tous les électeurs du Loir et Cher et de la région Centre.

Réponses reçues à ce jour (03/12/2015) :

(*) Liste des candidats sollicités :
Yves Chantereau, candidat "Debout la France"
Charles Fournier, candidat "EELV (Europe Ecologie les Verts)"
Nicolas Sansu, candidat "Front de Gauche"
Michel Chassier, candidat "Front National"
Marc Gricourt, candidat "Parti Socialiste"
Guillaume Peltier, candidat "UDI/les Républicains"
Rémy Meneau, candidat "Union Populaire Républicaine" (UPR)
Mme Farida Megdoud, candidat "Lutte ouvrière"

30/11/2015                      A PROPOS DE LA COP21 ET DU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

Alors que les media et le monde politique nous submergent d'un discours trahissant une inquiétante absence de réflexion critique, quelques intellectuels et scientifiques osent remettre en question ce qui tend à devenir une véritable idéologie.

idéologie du réchauffementRémy Prud'homme est l'un d'eux. Professeur émérite à l'Université de Paris XII, docteur ès sciences économiques et agrégé des Facultés de Droit et de Sciences économiques, enseignant dans de nombreuses universités dans le monde, dont les plus prestigieuses comme le MIT, Rémy Prud'homme refuse de céder au diktat de ce qu'il appelle le "réchauffisme". Il vient de publier un livre "L'idéologie du réchauffement" qu'il présente dans cette interview du Figaro. Passionnant !

Rémy Prud'homme ne conteste pas le réchauffement du climat, mais critique fermement le développement d'une pensée unique sur le sujet qui, devenant une véritable idéologie, risque de conduire à des décisions qui échappent à toute rationalité.

Rien ne semble épargné par ce tsunami idéologique, puisque même la récente encyclique du pape 'Laudato Si" y fait écho. "Même le non-croyant éprouve une certaine gêne en observant ces capitulations devant l'air du temps" écrit Rémy Prud'homme avant de souligner avec un ironie que "Dans au moins l'une édition en français, l'encyclique est accompagnée d'une préface de Nicolas Hulot, comme si le texte du souverain pontife avait besoin de cette béquille". On croit rêver !...

Rémy Prud'homme souligne également que "le réchauffisme est une idéologie née, développée et répandue dans les pays riches" qui prétendent l'imposer aux pays pauvres en opposition avec leur besoin criant d'énergie et d'électricité pour se développer. Il cite l'Africain, Donald Kaberula, président de la Banque Africaine de Développement: «Les gouvernements occidentaux sont hypocrites; eux qui se sont enrichis avec les combustibles fossiles, disent maintenant aux pays africains: vous n'avez pas le droit de construire des barrages, ni des centrales à charbon, contentez-vous de ces renouvelables hors de prix. Les pays africains ne les écouteront pas».

Rappelons que c'est au titre de cette idéologie du réchauffisme que l'on prétend nous imposer ces parcs éoliens qui saccagent nos paysages et ruinent la qualité de vie des habitants...

  10/11/2015       LE MIX ELECTRIQUE 100% ENR DE L'ADEME : MENSONGE OU INTOX ?

Sylvestre Huet, journaliste à Libération, publie une analyse sans complaisance du récent rapport de l'ADEME. 

Le rapport de l'ADEME affirme que la France métropolitaine peut s'alimenter en énergie 100% renouvelables à un prix comparable au nucléaire. Les promoteurs des énergies renouvelables, et les responsables politiques qui les soutiennent, se sont évidemment réjouis de ce rapport qui semble soutenir leurs si lucratives entreprises.

Hélas il faut croire qu'ils ont lu le rapport un peu vite ou qu'ils ne l'ont pas lu du tout, comme l'écrit le journaliste de Libération : "On aurait donc pu espérer que les responsables politiques ou associatifs le lisent, ou s'en fassent au moins communiquer une fiche de lecture synthétique, avant d'en tirer des conclusions dans l'heure qui a suivi sa publication. On a eu droit un festival de slogans proclamant "100% de renouvelables, c'est possible et pas cher", prouvant qu'aucun des élus et porte-parole d'associations qui se sont exprimés n'avaient lu ne serait-ce que le préambule."

En effet, une lecture attentive du rapport leur aurait montré que :
  • dès son préambule le rapport confesse n'être qu'une étude théorique ne tenant compte ni de l'existant, ni des scénarios pour arriver au résultat présenté. Comme si par un coup de baguette magique on faisait disparaître l'existant et que l'on couvrait la France de 50 000 éoliennes, 500 km2 de centrales solaires au sol, de dizaines de milliers de toits équipés en panneaux photovoltaïques, de systèmes utilisant l'énergie des vagues, d'usines produisant du méthane pour stocker l'électricité excédentaire, etc. etc. 
    Autrement dit, une très grande partie, voire la majorité, des coûts sont omis dans l'étude. Ce qui n'empêche pas les auteurs de calculer le coût du kWh en 2050 au centime près pour affirmer qu'il est comparable à celui du nucléaire !
  • les hypothèses prises par le rapport sont au mieux très optimistes, au pire complètement irréalistes; qu'il s'agisse du dimensionnement des équipements, des capacités de stockage de l'électricité, des possibilités d'échanges d'électricité aux frontières, de l'équipement massif des logements et des industries en système de pilotage de la consommation très performants, etc.
  • les hypothèses météorologiques du rapport sont beaucoup trop favorables et ne reflètent pas du tout la réalité. Preuve sans doute que les auteurs eux-mêmes savaient bien que le scénario qu'ils décrivent ne résisteraient ni à un hiver très froid comme en 1985 ou 1987 (sans parler de 1956 ou 1963) ni à un été caniculaire comme en 2003
  • les anticipations de baisse des coûts des équipements (éoliennes, panneaux solaires, batteries, etc) sont totalement irréalistes
  • le rapport n'a même pas étudié les émissions de CO2 du scénario proposé, ce qui est un comble. Mais il est clair que le réchauffement climatique n'est pas le sujet qui préoccupe les auteurs.  Leurs motivations sont plutôt de tenter de justifier la gabegie et l'ineptie d'une politique excessive et dogmatique en matière d'énergies renouvelables.
Bref la lecture attentive de ce rapport montre, tout à l'inverse de ce qu'on cru pouvoir y lire les promoteurs des énergies renouvelables, qu'aller au delà des 40% de renouvelables dans le mix électrique de la France métropolitaine serait très risqué pour l'approvisionnement et la fiabilité du système électrique. Mais aussi très coûteux.


éoliennes le scandale05/09/2015                      EOLIENNES : LE SCANDALE

                              Le Figaro Magazine du 4-5/9/2015 publie
                              un long article sur le scandale des éoliennes
                              et en fait sa couverture

Si vous pouvez encore le trouver en kiosque courrez vite l'acheter ! Cet excellent article très bien documenté révèle au grand public la vérité, hélas encore trop méconnue, sur la production électrique éolienne :
  • Défiguration des paysages,
  • Dépréciation immobilières,
  • Corruption,
  • Dégâts sanitaires ...
Si vous ne réussissez pas à vous procurer le magazine, vous pouvez lire ici :

31/08/2015                                               A QUI PROFITE LE CRIME ?
          L'Allemagne peut-elle tolérer que la France possède un atout maître
                               dans la compétition économique que se livrent nos deux pays ?  

Sur le plan économique, quels sont les atouts de la France face à l'Allemagne ? Elle en a peu, mais elle en a un de taille, c'est le coût de l'électricité, 2 fois moins chère chez nous qu'en Allemagne (voir ci-dessous "Allemagne : la facture très salée de l'électricité verte"). Situation sans doute difficilement acceptable pour les industriels allemands !

Quand on ajoute à cela que la France rejette considérablement moins de C02 que l'Allemagne pour produire son électricité (voir ci-dessous "pourquoi le charbon est montré du doigt?"), alors que l'Allemagne se voudrait l'élève modèle de l'Europe en matière de développement durable, il ya de quoi agacer vraiment nos "chers amis" d'Outre Rhin ! 

Dans ces conditions faut-il s'étonner de l'alliance objective qui existe entre les Verts -dont on connaît la puissance en Allemagne, mais aussi les réseaux transnationaux- et les industriels de l'éolien allemands qui se taillent la part du lion sur notre territoire ?

En faisant pression sur la France pour qu'elle adpote une politique d'énergies renouvelables semblable à la sienne, l'Allemagne gagne sur tous les tableaux : elle fait disparaître l'un des rares atouts des entreprises françaises, elle ouvre de juteux marchés à ses industriels de l'éolien (alors que le marché allemand est saturé) et enfin elle fait disparaître l'exemple très gênant pour elle d'un pays qui prouve que non seulement l'Allemagne n'est pas vertueuse en matière de lutte contre le réchauffement climatique, mais que bien au contraire elle est l'un de plus mauvais élèves d'Europe.

                 ALLEMAGNE : LA FACTURE TRES SALEE DE L'ELECTRICITE VERTE
31/08/2015                   28 milliards d'euros, soit 270 euros par famille, c'est le coût
                                           de la transition énergétique en Allemagne.


Une étude de l'Institut de l'économie allemande (Institut der deutschen Wirtschaft, IW) montre que la transition énergétique voulue par Angela Merkel coûte chaque année... 28 milliards d'euros aux consommateurs allemands, soit en moyenne 270 euros par famille et par an.

La loi sur les énergies renouvelables (EEG) mise en place en 2000, qui garantit aux producteurs de courant vert un tarif d'achat supérieur à celui de l'électricité conventionnelle, s'est révélée être un véritable gouffre financier.
Ce programme a déjà coûté 300 milliards d'euros et l'ancien ministre de l'Environnement, Peter Altmaier, a estimé que la note pourrait atteindre 680 milliards d'euros en 2022.

Les prix de l'électricité des ménages outre-Rhin ont ainsi plus que doublé en un peu plus d'une décennie. Ils sont passés de 0,14 €/kWh en 2000 à plus de 0,29 €/kWh aujourd'hui.

Mais ce qui est plus grave ce sont les conséquences pour les entreprises et donc pour l'emploi. Des experts estiment ainsi que la République fédérale aurait pu accroître ses exportations de 52 milliards d'euros de 2008 à 2013 si ses coûts énergétiques étaient comparables à ceux de ses cinq principaux partenaires commerciaux.
Le président de la Fédération allemande de l'industrie (BDI) et le président de l'Association des PME jugent cette situation préjudiciable aux entreprises allemandes et donc à l'emploi. Ils tirent la sonnette d'alarme et invitent le gouvernement fédéral à changer drastiquement de politique.


smileu tête de mort 28/07/2015            CLIMAT : POURQUOI LE CHARBON EST POINTE DU DOIGT
                                                     
Les énergéticiens allemands RWE et E.ON
                                        1er et 3ème plus gros pollueur d'Europe !

Le Figaro Economie publie un intéressant article sur l'impact très négatif du charbon sur le climat. Extraits :

" Le charbon est pointé du doigt en raison de la pollution qu'il engendre. Tout d'abord lors de son extraction car les mines génèrent de grandes quantités de CO² et polluent parfois les nappes phréatiques. Vient ensuite la pollution liée à l'exploitation même du charbon. Selon Enerdata, la roche émet 3,5 tonnes de CO² par tonne d'énergie consommée, soit 1,5 fois plus que le gaz et 1,3 fois plus que le pétrole.
Les énergéticiens allemands RWE et E.ON détiennent à ce titre un triste record: celui de premier et troisième plus gros pollueur d'Europe, selon une récente étude du cabinet Carbon market data. "

" De plus, «les émissions liées au charbon pourraient réduire les rendements des cultures de base
d'environ 0,5% au niveau mondial et de 1% dans les pays les plus pauvres d'ici les années 2080. Cela
équivaut à la perte de 7 millions de tonnes de cultures chaque année»
[selon l'ONG Oxfam] "

Rappelons que l'intermittence de la production éolienne impose de construire ou réactiver des centrales thermiques : pour produire 1 kWh éolien il faut produite 4 kWh thermiques. L'énergie éolienne n'est donc pas seulement nuisible pour les habitants, elle est dramatique pour le climat et la protection de la planère, contrairement au discours mensonger des industriels de l'éolien (allemands pour beaucoup d'entre eux).

Dans ces conditions on s'étonne que loi sur la transition énergétique qui vient d'être votée continue à soutenir l'énergie éolienne.

Hélas le pouvoir de l'argent compte beaucoup plus que le climat, la protection de la planère ou la qualité de vie des habitants.


dolar     27/07/2015                    LOI SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE
                                                POUR LA CROISSANCE VERTE          
  
                                                               
Verte, comme le dolar sans doute !


Malgré tous les efforts du Sénat, la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte (c'est son nom officiel; ce n'est pas une blague !) a été adoptée par l'Assemblée nationale le 23 juillet dernier.

Il faut croire que les sénateurs sont plus proches des citoyens et de la réalité des problèmes du monde rural que leurs collègues députés, probablement plus influencés par les bobos parisiens ou le tout puissant syndicat de l'industrie éolienne.

C'est en effet sur la proposition du sénateur Jean Germain, ancien maire de Tours, hélas décédé tragiquement depuis, que le Sénat avait voté un amendement au projet de loi faisant passer la distance minimale éolienne-habitations de 500 à 1 kilomètre. Jean Germain avait alors déclaré "De loin, un citadin qui passe, trouvera cela beau et majestueux. Pour les ruraux, ça l'est moins". Hélas à l'issu d'un long combat entre les deux assemblées la loi qui a finalement été votée n'a tenu aucun compte de l'avis du Sénat.

France Energie Eolienne (principal syndicat des industriels de l'éolien) s'est évidemment félicité de cette victoire dans un communiqué du 23/07/2015. Le syndicat a le culot d'y écrire : "les professionnels de l’éolien saluent un texte qui va dans le sens d’une plus grande prise en compte de l’urgence climatique", alors qu'il est démontré que le développement de l'énergie éolienne a bien au contraire -du fait de son intermittence-  un effet désastreux sur le climat. Pour preuve, l'Allemagne, championne de l'énergie éolienne, est l'un des plus gros pollueur d'Europe et rejette 7 fois plus de CO2 que la France par kWh produit (voir l'article ci-dessus "Climat : pourquoi le charbon est pointé du doigt"). Plus loin le syndicat écrit Parmi les points positifs retenus par la filière éolienne, le maintien de la distance d’éloignement entre éoliennes et habitations à 500 mètres, largement débattue mais indispensable pour poursuivre le développement. " On ne peut être plus clair : les industriels de l'éolien n'ont rien à faire de la santé des habitants ou de leur qualité de vie; seul le développement de leurs profits compte.

Entre le Sénat, soucieux de protégé les habitants, et les industriels, soucieux de développer leurs profits, l'Assemblée nationale a choisi ! Heureusement, nous sommes en démocratie...

SMILETY TRISTEmise à jour        EDF OBTIENT UNE AUGMENTATION DE 2,5% DE L'ELECTRICITE  AU 1ER AOUT
 17/07/2105

Fin de cet incroyable feuilleton ou nouvel épisode ?

Séglène Royal, ministre de l'Énergie et de l'Écologie, a annoncé jeudi 16/07/2015 une augmentation de 2,5% du tarif réglementé de l'électricité.

La CRE (Commission de Régulation de l'Energie) recommandait la veille dans un rapport très argumenté d'augmenter les tarifs de 3,5 à 8%. La ministre se pose donc en défenseur du pouvoir d'achat des citoyens, mais cette augmentation s'ajoute à celle de 2,5% également il y a seulement 9 mois. Dans son édition du 17 juillet le Monde publie un article titré "Tarifs de l’électricité : un jeu perdant, à tous les coups". Extrait : " Il n’est pas sûr que cet habillage suffise à faire avaler la pilule. Cette hausse intervient neuf mois après un relèvement des tarifs déjà de 2,5 %. Ce qui commence à faire beaucoup pour une dépense contrainte dans un contexte où le chômage continue de grimper, les salaires sont quasiment gelés et l’inflation est inexistante. Ne tournons pas autour du pot, cette décision pèsera sur le pouvoir d’achat. "

Mais surtout, on peut craindre que cette nouvelle augmentation ne soit qu'une étape, car les faits sont têtus. Comme le souligne plus loin le Monde dans son article "En réalité, c’est une course sans fin avec EDF, qui voit ses coûts de production augmenter. [...] EDF, devenue société anonyme, cotée en Bourse même si l’Etat en détient 84,5 % du capital, est en droit de chercher à couvrir ses coûts par ses prix de vente."
Il faut donc craindre que cette augmentation ne soit qu'un nouvel épisode de cet incroyable feuilleton qui dure depuis avril 2014 !

Hélas la seule chose dont on peut être sûr c'est que l'électricité va continuer à augmenter et que ce sont les consommateurs qui paieront, pendant que les industriels de l'éolien et les propriétaires terriens qui leurs déroulent le tapis rouge continueront à s'enrichir sur leur dos. En Allemagne, championne de l'énergie éolienne, l'électricité est 2 fois plus chère qu'en France pour les particuliers : il  nous reste du chemin à parcourir !

19/10/2014                   LE SCANDALE DES EOLIENNES ENFIN DENONCE ?
énergie éolienne la grande escroquerie

En France, mais aussi à l'étranger, la presse commence -enfin- à lever un petit coin de voile sur le scandale des éoliennes.

Armel Joubert des Ouches est un journaliste indépendant, biographe, réalisateur de documentaires qui a travaillé pour de nombreuses chaînes de radio et de télévision (France Inter, France Info, TF1, FR3, ARTE) mais aussi pour l'AFP et la presse écrite (Thalassa, l'Equipe, VSD). En septembre 2014 il réalise un documentaire à charge contre l'industrie éolienne : "l'énergie éolienne : la grande escroquerie" .

Prenez le temps de visionner ce documentaire de 14 minutes : c'est édifiant !

En juillet 2014 le Service Central de Prévention de la Corruption met en garde les pouvoirs publics : "le développement de l'activité éolienne semble s'accompagner de nombreux cas de prise illégale d'intérêt par des élus locaux."
 
Alertée,  la presse enquête et découvre que cette énergie est loin d'être aussi propre que les lobbies industriels le prétendent...



    
15/06/2014                PEUT-ETRE UNE BONNE NOUVELLE EN BEAUCE ORATORIENNE


Au terme de plusieurs années de combat juridique, notre association Tempête en Beauce est peut-être sur le point de remporter une première bataille au plus haut niveau de juridiction administrative. Cela ne préjuge pas bien entendu de la décision finale si l'affaire est rejugée, mais cela témoigne du sérieux, de la rigueur et de la totale détermination de notre association.
 
tempete en beauce18/02/2015                       BEAUCE LIGERIENNE : NE PAS BAISSER LA GARDE

 
Le 8 août dernier, Monsieur le Préfet de la Région Centre a signé l'arrêté de refus de l'autorisation d'exploitation du parc éolien de la Chapelle Saint Martin et Villexanton demandée par VSB.
 
C'est évidemment une excellente nouvelle, mais il serait imprudent de nous croire définitivement à l'abri et baisser la garde. VSB énergie nouvelle, a déposé un recours devant le TA d'Orléans qui a débouté l'industriel et confirmé la décision de Monsieur le Préfet, mais VSB a fait appel devant la Cour Administrative d'Appel de Nantes.  A ce jour le risque reste entier.
 
Tempête en Beauce restera très vigilante et compte sur votre mobilisation, votre engagement et votre soutien pour poursuivre ce combat jusque là  victorieux, mais hélas jamais terminé.
  • Retrouver l'historique complet ici.

Liens utiles Actualité Documentation
Sites officiels
Associations anti-éoliennes
Autres sites
  • Tarifs de l'électricité

  • 14 000 éoliennes abandonnées rouillent et souillent les paysages américains dans de gigantesques cimetières industriels, qui sont aussi les cimetières des illusions perdues  
  • Le Point publie un article du Docteur Chevallier dénonçant les risques pour la santé des populations voisines des parcs éoliens.
  • EdF perd beaucoup d'argent avec ses éoliennes et tente de cacher les pertes
  • C'est bien connu : quand il y a beaucoup d'argent facile à gagner, le crime organisé est alléché. A voir la mafia calabraise investir massivement dans les parcs éoliens on peut se demander s'il n'y a pas trop d'argent facile dans le business éolien?
  • Le maire d'une petite commune du Pas de Calais gagne 108 000 € par an pour 10 éoliennes installées sur ses terres !
  • Cherchez l'erreur : l'Allemagne premier responsable du réchauffement climatique en Europe
  • Multiplication des décisions de justice contraires à la prolifération des éoliennes
  • Deux articles très intéressants publiés sur le blog du journal Libération permettent de se faire une idée précise et objective de la situation de l'énergie en France et dans le monde.
    Ils montrent aussi que l'énergie éolienne est une véritable tromperie dont les conséquences économiques sont désastreuses
  • Après le Royaume Uni et l'Espagne, l'Allemagne met un terme au développement des éoliennes
  • Le véritable massacre de la cathédrale de Coutances dans la Manche montre bien que rien n'arrête la cupidité et la rapacité des promoteurs de l'énergie éolienne !  On reste confondu de constater que des élus cautionnent ces projets dévastateurs...
  • Loi sur la tansition énergétique (18/06/2014)
  • Passage de témoin à Tempête en Beauce. Après 5 années à la tête de l'association, Marie Christine Henriet passe la main à Michel Davancens
  • "la profession devra démontrer qu'après des années de subventions, la filière éolienne peut devenir économiquement rentable."
  • Une importante victoire : dans le Pas de Calais la justice ordonne le démontage de 10 éoliennes.
  • Avis d'enqête publique pour le projet de PLU de la commune d'Ouzouer le Marché.
  • Ambiance morose au colloque annuel de l'association France
    Energie Eolienne
  • Réglementation sur les nuisances sonores des éoliennes
  • La justice risque d'annuler le tarif de l'éolien : suite aux conclusions l'avocat général de la Cour de justice de l'Union européenne, le Conseil d'Etat pourrait être conduit à annuler le tarif de rachat de l'électricité éolienne.
  • banderole tempête en beauceLa banderole de Tempête en Beauce visible en permanence dans le village de Villesiclaire sur la D925 entre Chantôme et Cravant (cliquez sur l'image pour agrandir)

  • La loi Brottes adoptée. Malgré le revers cinglant essuyé par le gouvernement suite à l'invalidation d'une partie de la loi par le Conseil Constitutionnel,cette loi aura  un effet désastreux en facilitant la prolifération des machines éoliennes, pour le seul bénéfice des industriels étrangers (allemands le plus souvent) et de quelques propriétaires terriens.
  • Assemblée générale de Tempête en Beauce : l'association tempête en Beauce a tenu son assemblée générale samedi 20 avril 2013 à la mairie de Talcy. Un point détaillé a été fait sur la situation en Beauce oratorienne et en Beauce ligérienne. Bien que la situation soit très différente dans ces 2 territoires, le mot d'ordre est de ne pas baisser la garde, de maintenir une grande vigilance et de poursuivre l'action, prioritairement en Beauce oratorienne dans l'immédiat.
La procédure
Pour vous aider à vous retrouver dans le maquis des préocédures administratives
 Documents de référence
 
documents officiels   autres documents

Tempête en Beauce      Documents En savoir plus
Revue de presse
Chaque zone comporte sa propre revue de presse
Mentions légales
Qui sommes-nous ? Contact