Flash du 10 août 2011

Analyse détaillée de la production éolienne et son impact sur le suivi de charge et les
émissions de CO2
(Compte-rendu de la présentation par Hubert FLOCARD IN2P3 - 16/06/2011) (*)

4 à 5 ans après l’Espagne et l’Allemagne, RTE met sur son sitedepuis octobre 2010, une moisson de données sur la production d’électricité par quarts d’heure, selon son origine (nucléaire, fossile, hydraulique, éolienne, etc.).

Dans le cadre de l’association « Sauvons le Climat » Hubert Flocard a réalisé une analyse approfondie de ces données pour en déduire l'impact de la production éolienne sur les émissions de CO2.

Sans entrer dans le détails de cette analyse très technique, citons sa conclusion :

" L’éolien apparaît donc comme un moyen coûteux et médiocrement efficace si on veut s’attaquer aux émissions de gaz à effet de serre dans notre pays, sans oublier l’impact qu’aura une obligation d’achat du MWh à 87 € (valeur 2011 d’après RTE) pour le terrestre (et probablement 200 € pour le maritime), le coût moyen de production en France ayant été de 47,5 € en 2010 (source RTE). "


Cette étude très argumentée et étayée confirme bien que la production éolienne est une solution coûteuse et très peu efficace pour réduire les émissions de CO2 et lutter contre l'effet de serre. Beaucoup de solutions existent qui sont bien plus efficaces à moindre coût; à commencer par les économies d'énergie : on ne répétera jamais assez que les kWh les moins polluants sont ceux qu'on ne consomme pas ! (Rappelons qu'en France les émissions de CO2 du secteur électrique étaient ne représentent que 8% des émissions totales françaises).

(*) Hubert Floccard est directeur de recherche au CNRS / IN2P3 à Orsay.